Variabilité des facteurs du climat. Cas des montagnes du Sud de l’Inde et de Ceylan.
:

P. Legris & F. Blasco

:
Institut Français de Pondichéry
:1969
:
95 p., ill., maps, [8] p. of plates
:

Travaux de la section scientifique et technique n° 8

:

French

:

978-81-89968-43-4

:

180 Rs (8 €)

:---

This study explores the implications of temporal fluctuations of climatic variables around their mean values. Climatic data from mountain areas of South India and Sri Lanka are first used to define "average bioclimates", which all belonged to a single class ("cool tropical altitudinal bioclimate", essentially axeric with low mean annual thermic amplitude). Inter-annual patterns of temperature fluctuations did not appear different across the meteorological stations, while total annual rainfall displayed substantial inter-annual and inter-station variability. For Indian stations, a dry season was observed any single year while being occulted in average results. In Sri Lanka, there was no dry month observed any year. On Indian plateaus, there was also substantial variability in space that might be related to differences in savanna vegetation types.

bioclimates, vegetation, South India, Sri Lanka, forest-savanna boundary

Cette étude analyse les implications des fluctuations temporelles des paramètres climatiques autour de leurs valeurs moyennes. Les données climatiques concernant les zones rocheuses du Sud de l’Inde et du Sri Lanka sont d’abord utilisées pour définir des « bioclimats moyens », qui appartiennent tous à une même classe (« bioclimat altitudinal tropical-frais », fondamentalement axérique avec des moyennes d’amplitude thermique annuelles basses). Les graphiques inter-annuels de fluctuation des températures ne changent pas selon les stations météorologiques, tandis que le total des précipitations annuelles affiche une variabilité substancielle inter-annuelle et inter-station. Pour les stations Indiennes, une saison sèche a été observée chaque année bien quelle ne soit pas perceptible au niveau des résultats moyens. À Ceylan, aucun mois sec n’a été observé, quelle que soit l’année. Sur les plateaux Indiens, on observe aussi une variabilité importante dans l’espace, qui pourrait être mise en relation avec les variations spatiales de la végétation de savanne.

bioclimats, végétation, Sri Lanka, contact forêt-savanne